Annonce

S'inscrire sur notre forum en trois étapes.

1). Inscrivez vous en cliquant sur "Inscription" ci dessus.

2). Présentez vous dans la rubrique "Je me Présente" si vous êtes vous-même migraineux, ou dans la rubrique "Quelqu'un que j'aime est migraineux" si l'un de vos proches l'est. puis cliquez sur "Nouvelle discussion" à droite sous l'annonce.

3). lisez TOUS les sujets qui se trouvent dans la rubrique "Comment fonctionne le forum ?", vous y découvrirez quelques astuces. C'est la première sous la Chatbox. Si vous rencontrez des problèmes par rapport au forum, n'hésitez pas à me contacter par mail : solax@gmx.fr ...........

Merci à tous.

#26 23-05-2013 19:55:45

Elohello
Gentil Membre
Date d'inscription: 22-05-2013
Messages: 14

Re: Vies de migraineux

Merci pour vos témoignages, vous m'avez énormément émue, jusqu'aux larmes...

Mes migraines se sont emballées ces 2 dernières années, et j'ai vu beaucoup de choses s'écrouler autour de moi. Des amitiés que je pensais profondes se sont évaporées, les gens ne supportant plus que j'annule mes sorties... d'autres ne comprenant pas pourquoi je déprimais tellement à cause d'Elles, et me trouvant trop négative... Ma réputation au travail, passant de bosseuse à tire-au-flan, qui s'arrête dès qu'elle a bobo a la tête. La malveillance des collègues, le jugement des parents d'élèves. Tout ceci me mine beaucoup, je ne supporte plus l'image négative que les gens projettent sur moi, alors que m* je souffre le martyr au fond de mon lit.

Heureusement, mon conjoint est très compréhensif et aux petits soins. Je ne compte plus les fois où il m'a ramenée, me supportant physique, en larmes, lorsque les crises se déclenchent à l'extérieur, après un ciné, un resto ou un repas de famille... Il nous a fallu un temps d'adaptation quand on a emménagé ensemble : comment doit-il se comporter quand je suis en crise. Soucieux de mon bien-être, inquiet, il m'interpellait sans cesse, voulant savoir quoi faire, comment aider, si je voulais boire, manger, caresser le chat.... NON. Lui faire comprendre que je veux juste du noir, du silence et LA PAIX. Et peut-être un bisou rapide sur les yeux coeur neon Il n'a jamais ne serait-ce que râlé quand on a dû partir avant, annuler une sortie, rester à l'hôtel 1 journée pendant nos vacances... Il est merveilleux, et sans son soutien absolu je ne sais pas ce que j'aurais pu faire, ou *me* faire...

Je trouve une autre source de soutien ici, et je vais de ce pas lire et apprendre les exercices à faire. Merci !

Hors ligne

 

#27 24-05-2013 11:17:10

Ludie
Super Membre
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 14-01-2013
Messages: 83

Re: Vies de migraineux

Bonjour Elohello

Je viens de lire ton mail et je te comprends tout à fait. Moi c'est mon ami qui est migraineux et quand il a une crise, je suis comme ton compagnon, je cherche à savoir si je peux faire quelque chose, mais il n'a rien à faire.

C'est terrible de ne rien pouvoir faire pour soulager celui ou celle qu'on aime. On culpabise tellement de voir l'autre souffrir et de devoir le laisser continuer à souffrir, et attendre que cela passe.

Pour ce qui est de ton boulot, c'est vrai que les migraineux sont des incompris, et que l'entourage ne comprend pas cette souffrance. Tant qu'ils ne le vivent pas, ils ne comprennent pas. S'ils n'ont personne de proche qui vit ce problème, ils ne s'imaginent pas la douleur que c'est d'avoir une migraine. Ils pensent à un mal de tête, eux, mais cela n'a rien à voir.

Et puis ils pensent que ça te fais plaisir de soufrir ? Que ça te fais plaisir de devoir annuler des sorties... Si tu pouvais faire autrement.... Ils ne comprenent pas ta souffrance et ce que tu vis au quotidien. Et bien laisse les tomber, ils ne méritent pas de l'attention de ta part.

Je ne sais pas si tu es inscrites depuis longtemps sur ce forum mais tu devrais trouver ici tous les conseils dont tu as besoin et surtout de l'écoute, de la compréhension et du SOUTIEN !

Alors ne baisse pas les bras et courage !

Hors ligne

 

#28 12-09-2013 16:32:26

Nannie
Oeil de verre
Date d'inscription: 05-09-2013
Messages: 398

Re: Vies de migraineux

Bonjour,

Merci à Juliette d'avoir initié cette rubrique avec son récit si parlant....

J'ai lu avec émotion les descriptions que vous avez faites autour de la vie qui accompagne la migraine. Les effets "collatéraux" tellement envahissants que cela est quelque fois pire que de juste souffrir au fond du lit - quoique...

Le sentiment de culpabilité et/ou de tristesse ressenti, d'imposer cela à ses proches; la frustration de devoir renoncer aux sorties et à certains types de vacances,.... Devoir même quelque fois changer ou quitter son travail. Se confronter à l'incompréhension - ou pire - au mépris d'autrui pour cette faiblesse ou "hypocondrie". Avoir peur de faire des projets qui engagent autrui et qui peuvent tomber à l'eau, ...

De tout cela, j'en ai aussi eu ma part au cours de ma longue "carrière" de migraineuse.

Mais dans tout ce gris, j'ai eu plein de soleil aussi : un mari adorable qui m'a toujours soutenu et qui comprend que quand cela me prend, il faut juste me laisser tranquille et attendre; peut-être essorer ma lavette fraiche, mais rien de plus.... Des amis qui ne me font pas la tête quand j'annule.

Il y a aussi le plaisir intense des jours "sans", quand tout va bien et que la vie est belle.

J'ai fait lire vos messages à mon mari, comme une sorte "d'hommage" à son propre engagement pour me soutenir. Il a été très touché.

Je crois qu'il est important pour les gens autour de nous de lire ce que d'autres personnes racontent de leur cauchemar, parce que cela décentre de la personne proche qui en est atteinte, et d'autres mots sont utilisés pour dire ce calvaire. C'est un peu triste à dire, mais quelque fois, c'est comme si cela "objectivait" la réalité de ce qu'est une grande crise.

Hors ligne

 

#29 29-10-2013 16:16:54

dje
Nouveau membre
Date d'inscription: 28-10-2013
Messages: 7

Re: Vies de migraineux

Très beaux témoignages et même s'il existe une multitude de causes chez les différents migraineux on peut facilement voir que sur le quotidien les conséquenses sont communes à tous avec notamment l'isolement social qu'elles engendrent.
Ma seule chance par rapport à vous mesdames puisqu'elles sont nombreuses sur ce topic c'est que l'on m'a épargné les railleries et les lieux communs sexistes...
Par contre ma femme est parfois dubitative quant à la véracité de mes migraines car elle me reproche d'avoir toujours quelque chose au mauvais moment et là c'est difficile.
Elle doit penser que c'est psychosomatique. Ben voyons comme si je préferais rester dans une chambre noire sans bruit plutôt que de passer de bons moments avec les enfants par une belle journée ensoleillée...

Hors ligne

 

#30 29-10-2013 19:11:52

Halouc
Gentil Membre
Date d'inscription: 25-10-2013
Messages: 24

Re: Vies de migraineux

Moi pendant longtemps j'ai du subir "Tu t'écoutes trop!", "Arrête de faire ta chochotte!"... Le pire c'est quand on te balance "Mais arrête avec ta migraine, moi aussi j'ai mal à la tête de temps en temps et j'en fais pas un drame". Seul ma grand mère qui était sujette à migraine ne me faisait aucune remarque sur le sujet.

Pendant des années, j'ai fais un travail manuel et je peux vous dire que les jours ou la migraine était là, les journées étaient longues, très longues. Depuis ma reconversion, j'ai la chance d'être dans un bureau et je peux vous dire que je compatis pour ceux et celles qui souffrent et font des boulots pénibles et qui ne rentrent pas chez eux.

Le plus pénible, c'est le gars qui vient pleurer parce qu'il a un petit torticoli, une petite douleur musculaire parce qu'il a trop forcé, etc.... et qui sont prêt à se mettre en arrêt.

Par contre j'ai la chance de ne pas souffrir comme cette personne :
http://www.youtube.com/watch?v=cQcl4C5DP88

Dernière modification par Halouc (29-10-2013 19:15:37)

Hors ligne

 

#31 31-10-2013 16:31:40

Clemss
Membre motivé
Lieu: Savoie
Âge: 32
Date d'inscription: 04-02-2012
Messages: 76

Re: Vies de migraineux

Aië Aië Aië,

Comme ce sujet me ressemble...

Ma vie d'avant, celle que je voulais n'est qu'un souvenir... J'étais à la fac, je travaillais bien parce que je voulais faire biologie marine. Spécialisée dans l'étude des Requins. Ces animaux, si fascinants et tellement mal aimés sont en réalité bien précieux pour notre équilibre, mais ça c'est une autre histoire...

Petit à petit, les maux de têtes devenant handicapants, je ne pouvais plus travailler le soir où aller en cours correctement. Impossible d'être reconnue ainsi et d'avoir des facilité d'emploi du temps. Tous s'en foutais de ma galère quotidienne... Et de mes rêves bien loin de moi (mes rêves, pff, c'était ma raison de vivre, un travail passion !). Et puis j'ai rencontré LA PRONTALGINE ! S'en suivent alors 6 ans de prises quasi quotidienne à 6 cachets par jours ! Pourquoi ? Pour tenir, tenir au travail, tenir quelques soirées de révisions me donnant encore l'impression de "vivre ma vie" et surtout tenir les soirées entres amis (lognuessssssss à la fac) et ne pas être seule...

Aujourd'hui, j'ai arrêté tous ça. Je suis seule, enfin non, j'ai un compagnon qui m'aime et un petit chat qui est près de moi. C'est mon petit requin (même couleurs !). J'ai des nouvelles d'amis de temps en temps, ceux qui savent, mais que je ne vois pas souvent (une fois tous les un ou deux ans). J'essaye de reprendre de nouveaux projets, des choses qui me plaisent et surtout, je prends le temps. Tan pis pour les rêves, j'y ai cru quelques temps et surtout je sais que si je n'avais pas ce fichu problème je serai quelque part à l'autre bout du monde... Réveillée par le "flop flop" des vagues, prête à vivre tous les jours de nouvelles aventures...

Au fond, toute l'énergie que je passais à me construire m'est maintenant utile pour combattre chaque jour cette petite douleur dans ma tête et essayer de vivre ma demi-vie comme je l'appelle... Une demi-vie avec juste moi, mon chéri et mon chat...

Et puis je relativise me disant qu'il y a toujours pire. Mais quand même, j'ai du faire un véritable deuil quand j'ai compris que j'aurai toujours mal au crâne et que personne ne pourrait vraiment m'aider.

Affaire à suivre après une visite chez Solax... wink

Courage à toutes et à tous. Un jour la roue tournera, je refuse de croire que je vivrai toute ma vie avec ses douleurs !

Dernière modification par Clemss (31-10-2013 16:44:02)

Hors ligne

 

#32 01-11-2013 20:31:28

Nannie
Oeil de verre
Date d'inscription: 05-09-2013
Messages: 398

Re: Vies de migraineux

dje, Halouc, Clemss,...

En découvrant ce forum il y a quelques mois, j'ai trouvé beaucoup d'informations utiles - les compléments alimentaires par exemple - de l'espoir pour une amélioration (guérison ??!!) grâce à l'accompagnement professionnel de Solax et un immense soulagement en lisant les récits d'autres personnes parlant de leur vie de migraineux (mais non, c'est pas juste moi qui souffre/exagère/desespère...).

Si vos proches ne comprennent pas ce que vous traversez ou pensent que vous exagérez, faites-leur lire certains messages de ce forum. Ils verront que vous n'êtes pas un hypocondriaque et que votre "handicap" est en fait très fréquent, avec les mêmes problèmes.

J'espère que Clemss pourra profiter de sa thérapie avec Solax. On se réjouit d'avoir des nouvelles ! J'ai écrit ailleurs sur ce forum que je pensais que plusieurs migraineux avaient certainement dû modifier leur projet professionnel à cause de cette f...ue migraine. Clems semble être dans ce cas, et Halouc aussi

Hors ligne

 

#33 02-11-2013 20:06:19

Clemss
Membre motivé
Lieu: Savoie
Âge: 32
Date d'inscription: 04-02-2012
Messages: 76

Re: Vies de migraineux

Oui c'est sûr que parfois il faut "dévier", la douleur quasi permanente pompe beaucoup d'énergie... Trop d'énergie pour vivre d'autres choses... Et la famille dans mon cas à mis du temps à comprendre parce que je ne disais pas tout non plus (de peur que l'on me prenne pour une folle). C'est quand j'ai arrêté les cours que j'ai tout lâché n'en pouvant plus...

L'avantage que j'ai est que je suis jeune, et qu'il n'est jamais trop tard pour faire ce que l'on souhaite...

"Il faut avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit". Au pire je peux garder espoir, et je suis pas la seule ici wink

Entre nous, je me sens mal certes, mais je suis sereine parce que Solax est là et je vois grâce à elle une porte de sortie. Au mieux c'est terminé la galère, au pire ce sera pas pire ! Mais j'y crois ! Et si j'ai plus d'énergie après tous ça, je compte bien aider Solax à faire connaître son travail.

Hors ligne

 

#34 03-11-2013 08:41:31

Alice
Modérateur
Lieu: Côte d'Azur
Âge: 57
Date d'inscription: 21-02-2010
Messages: 6463

Re: Vies de migraineux

Clemss, ne désespère pas. Tu es jeune effectivement, ne perds pas de vue tes rêves professionnels, tu pourras certainement y accéder un jour.

Personnellement, j'ai totalement changé de voie à l'âge de 27 ans, suite à la réussite d'un concours et ça a changé ma vie. Je t'en souhaite tout autant.


"Ne vous endormez pas en pensant qu'une chose est impossible...
...vous risqueriez d'être réveillé par le bruit que ferait un autre en l'exécutant."   Proverbe américain

Hors ligne

 

#35 04-11-2013 22:20:40

Clemss
Membre motivé
Lieu: Savoie
Âge: 32
Date d'inscription: 04-02-2012
Messages: 76

Re: Vies de migraineux

Merci Alice pour ce petit mot Coeur 2

Hors ligne

 

#36 07-10-2014 09:51:24

Karinella
Nouveau membre
Lieu: Nice
Âge: 36
Date d'inscription: 06-10-2014
Messages: 8

Re: Vies de migraineux

Merci à Juliette et à vous tous!

Quels témoignages émouvants, ça fait pleurer... Mais ce sont des larmes d'espoir. Merci.

Et j'ai une pensée toute particulière pour nos proches, qui nous aident et nous soutiennent. Quelle patience!
J'ai l'immense chance d'avoir un compagnon qui m'aide activement dans mon parcours vers la guérison et c'est même lui qui a découvert ce forum, alors que j'étais couchée en pleine crise! Grâce à lui j'ai rdv vendredi avec Solax big_smile. J'ai hâte!!!

Belle journée à tous Coeur 2

Dernière modification par Karinella (07-10-2014 14:22:32)

Hors ligne

 

#37 31-10-2016 21:05:33

Lulu
Membre motivé
Date d'inscription: 22-10-2016
Messages: 67

Re: Vies de migraineux

En lisant tous vos témoignages, je me retrouve aussi...
Je n'ai pas de migraines genre au lit, vomissements,...
Mais c'est maux de tête depuis plus de 2 ans et quotidiens depuis mai 2016...avec nausées et parfois malaises...(ça commence à aller mieux les malaises).

Donc ne pas oser sortir de peurs d'être mal, des sorties en familles ou entre amis et là au resto, la carte entre les mains...mais je veux rien j'ai la gerbe et je veux aller me coucher et rester sans enfants !
Et là répéter aux enfants : chut ne crie pas...chut...arrête de taper les pieds sur ta chaise...enfin tous les bruits sont insupportables... Pauvres gosses ! Et au boulot (euh je bosse en crèche ! ) je prends sur moi +++ arrivée à la maison j'ai plus de patience et peu d'énergie... + culpabilité... et le soir bah je me couche tôt car si je dors pas assez les douleurs sont plus fortes le lendemain... ça fait un peu VDM...

Mais bon je me dis que je vais pouvoir revivre comme avant un jour (bientôt???)

Et si pour ça il faut aller passer des vacances en Corse, en mai 2016, j'ai rien de prévu !

En attendant je vous lis, je prends vos conseils (j'ai commencer le MAG 300+ dissolvurol), exercices de d'étirement de la nuque des yeux...

Merci d'avoir créer ce forum et merci à tous ce qui le font vivre !

Hors ligne

 

#38 01-11-2016 07:37:45

Juliette
Administrateur
Lieu: Pays Catalan
Date d'inscription: 15-08-2009
Messages: 7702

Re: Vies de migraineux

Merci beaucoup Lulu,

Tu as raison, il faut vraiment se prendre en mains et lutter. Ce n'est pas facile, le chemin est long parsemé de hauts et de bas, mais, si on est assidu, on peut y arriver.

Ne lâche rien.


We don't speak occitan
http://nsa37.casimages.com/img/2016/07/22/160722080814467122.gif

Hors ligne

 

#39 25-06-2018 23:53:45

NiniS
Gentil Membre
Date d'inscription: 19-06-2018
Messages: 26

Re: Vies de migraineux

C'est dingue comme la description que tu fais Juliette de la vie de migraineuse et les autres témoignages me font écho. Ces migraines qui me pourrissent la vie au quotidien, moi qui était si vivante, je me sens éteinte depuis qu'elles sont devenues chroniques. Plus envie de sortir boire un verre car pas envie de prendre d'alcool car c'est un facteur déclenchant, ou alors pas envie car il y aura du bruit, etc. A 27ans, j'ai parfois l'impression de vivre comme ma mamie ahah
Se sentir incomprise des médecins qui proposent seulement des médicaments comme remède, toujours plus de médicaments alors que c'est aussi ça qui me détruit.

Je commence seulement maintenant mon sevrage aux triptans, et merci pour tes témoignages et merci au forum qui m'aide chaque jour depuis 1semaine maintenant

Hors ligne

 

ZEN

Pied de page des forums

[ Allez en Haut de la Page | Allez aux Forums ]

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr